Bruncher au LAWRENCE – Petits prix et « miam » garanti!

Au fameux Lawrence, dans une ambiance néo-industrielle, l’ancien chef du Sparrow Marc Cohen et son maître d’hôtel Ethan Wills proposent un menu qui vous mettra l’eau à la bouche. En décidant de voler de leurs propres ailes et de se loger à quelques pas de leur ancien boulot, ils en ont conservé quelques ficelles inspirantes, tout en créant une atmosphère différente. L’espace est chaleureux et lumineux, pouvant accueillir une quarantaine d’invités et le décor, plus épuré, avec de grandes tables de bois communes. Le menu s’avère toutefois similaire, sans grande surprise, dans le même esprit gourmand de la tradition anglaise.

crédit: Le Devoir, 'Un coup de cœur pour Lawrence'.
Crédit: Le Devoir, ‘Un coup de cœur pour Lawrence’

Saumon sauvage fumé, pleurottes, céleri-rave, rognons… Non, au Lawrence, on ne badine pas sur la qualité ni la fraîcheur des ingrédients. Pour une quinzaine de dollars, vous vous régalerez. Mauvaise nouvelle pour les amoureux des bénédictines: on n’en trouve pas toujours sur le menu car ce dernier change régulièrement. Cependant, il est certain que vous choisirez une option tout aussi intéressante, qui fera changement de votre « routine béné » chaque fois que vous allez bruncher! Pourquoi ne pas essayer le « Kedgeree », un étonnant et délicieux pain de viande servi avec œufs au plat? Ou encore le jambon, fromage Tomme et œufs frits sur pain grillé? Pour les adeptes du bacon, celui du Lawrence sera à la hauteur des attentes, fait maison et largement tranché.

brunch Lawrencebrunch Lawrence 2

Les assiettes sont soignées et d’une propreté impeccable. Ni une petite miette de pain ni un brin de roquette ne dépassent sur les contours du plat! Toujours agréable de remarquer ainsi un tel souci de la présentation. Les portions pouvant sembler petites à première vue sont plus consistantes qu’elles ne le paraissent.

café - Lawrence

Bloody Lawrence

Pour ce qui est du café, sans grande surprise, il est délicieux et coquettement présenté, à la hauteur de la compétition des environs. Le Bloody Mary est également bon, quoiqu’un brin trop salé. D’ailleurs, vous pourrez en siroter un sur le canapé vintage à l’entrée du restaurant si aucune place n’est disponible. L’endroit est achalandé. Il faut s’attendre à devoir patienter quelques minutes (peut-être plus) pour avoir une table. Un dimanche matin, dix étaient suffisantes, mais ce n’était probablement qu’un coup de chance. Tout comme son acolyte le charmant Moineau, le resto est également ouvert pour la soirée et leur menu semble tout aussi à la hauteur que la qualité des déjeuners!

Lawrence on Urbanspoon

Lawrence
5201 Boulevard Saint-Laurent, Montréal, QC H2T 2L9
(514) 503-1070

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s